Une anecdote? Une info? Une photo? Vous voulez participer et compléter la fiche de votre commune, contactez nous dès maintenant ici.

POUILLY-SOUS-CHARLIEU

Région   Auvergne-Rhône-Alpes – Département Loire – Arrondissement Roanne – Canton Charlieu – Intercommunalité Charlieu-Belmont Communauté

Mairie de Pouilly-Sous-Charlieu, 230 rue de la République, 42720 POUILLY-SOUS-CHARLIEU

Téléphone: 04 77 60 90 22   Fax: 04 77 60 79 44

Site : http://www.pouillysouscharlieu.fr/

Mairie de Pouilly-Sous-Charlieu

Blason

Écartelé : au premier de gueules au renard rampant d’or, au second contre écartelé d’argent et d’azur, au troisième de sinople au chevron d’argent chargé d’une billette de sable, au quatrième de gueules à l’aigle bicéphale d’or.

Premières Attestations

On a trouvé des traces d’occupation des époques préhistoriques et gallo-romaine.

Toponymie

Pouilly (Pouilly-lès-Feurs, Pouilly-sous-Charlieu), on peut y voir le dérivé de Paulius (personnage gallo-romains) à moins que l’origine soit Pol mot celtique signifiant marécage.

C’est possiblement une référence à l’une des tribus rustiques  de la Rome Antique Pollia à laquelle les enfants de légionnaires, nés dans les provinces de l’Empire, appartenaient par le droit du sol.

 

Fiche signalétique

  • Coordonnées 46° 08′ 44″ nord, 4° 06′ 34″ est
  • Altitude 251 m Max. 331 m
  • Superficie 15.99 km²
  • Gentilé Pouillerot(es)

Hydrographie

La Loire longe la commune.

Démographie

         1793 : 1060

         1846 : 1645

          1921 : 1889

           1946 : 2071

           1982 : 2987

           2016 : 2484

 

A lire

Château de Pouilly-Sous-Charlieu

Le Pont du Diable

Patrimoine et lieux d’intérêt

  • Château de Tigny : le château appartenait à la famille de Fourniers sous François 1er. Il fut transformé en chambre d’hôtes.
  • Château de Montrenard: château du XIVe siècle qui a fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques par décision du 15 avril 1935.
  • Église Saint-Pierre.
  • Pont du Diable : le pont de Tigny mentionné dès 1320 mais désigné communément sous le nom de Pont du Diable enjambait autrefois le Sornin. Le pont permettait le passage du Sornin sur la route médiévale de Belleville par Charlieu notamment pour rejoindre Vichy. Il est inscrit aux monuments historiques depuis 1928.

Personnages

  • Etienne Brossard (1839-1894), député, sénateur, président du Conseil général de la Loire et maire de Pouilly-sous-Charlieu où il est né et mort.
  • Ennemond Thoral (1905-1966), député et maire de Pouilly-sous-Charlieu où il est né et mort.
  • Claude Mont (1913-2001), député, sénateur et maire de Noirétable, né à Pouilly-sous-Charlieu.
  • Jean-Marc Ferreri (né en 1962), footballeur et commentateur sportif, a été remarqué par Guy Roux alors qu’il jouait avec le petit club de Pouilly-sous-Charlieu.

Liste des maires de Pouilly-sous-Charlieu depuis la révolution

1791 1793 Henry Rochu    
1793 1796 Antoine Brossard    
1796 1798 Philibert Valorge    
1798 1800 Henry Rochu    
1800 1813 François Petit    
1813 1817 Henry Rochu    
1817 1828 Philibert Valorge    
1828 1830 Claude-Marie Rochu    
1830 1846 Étienne Brossard    
1846 1848 Antonin Petit    
1848 1852 Antoine Petel    
1852 1870 Benoît Brossard    
1870 1874 Étienne Brossard    
1874 1876 Louis-Jean de Thy-de-Milly    
1876 1894 Étienne Brossard    
1894 1895 Claude Bernard    
1895 1896 François Ginet    
1896 1904 Jean-Marie Bure    
1904 1912 Ennemond Thoral    
1912 1919 Claudius Rochu    
1919 1935 André Tinet    
1935 1941 Ennemond Thoral SFIO  
1941 1944 Claude Ressort    
1944 1945 André Janicaut    
1945 1966 Ennemond Thoral SFIO  
1966 1971 Albert Gagnol    
1971 1983 Georges Ceaux    
1983 1989 Andrée Chauvot épouse Mondière    
1989 1995 Jean-François Bourrelière    
1995 mai 2008 Georges Thoral PS  
mai 2008 mars 2014 Georges Bonnot    
mars 2014 En cours Philippe Jarsaillon4

 

SOURCES
  • blason : armorialdefrance.fr
  • Photo « vue générale de Pouilly-sous-Charlieu » : J-P. Galichon
  • Photo « Chateau de Pouilly-Sous-Charlieu » : J-P. Galichon
  • Photo « Le Pont du Diable » : J-P. Galichon